Larves

Larves

IMG_0982Les sangliers ont causé beaucoup d’ennuis cet hiver, labourant le sol comme des tracteurs, creusant la terre pour y trouver du bois pourri parce que c’est là où les insectes pondent leurs œufs, qui se transforment en larves juteuse, qu’ils aiment beaucoup. Dans le processus, en fouissant ils déterrent les pierres et les dispersent un peu partout et nous devons les ramasser afin de ne pas endommager la tondeuse à gazon.

Cet après-midi, pendant ce nettoyage des pierres – à nouveau – je suis tombé sur deux des coupables (voir photo) dans une souche pourrie. Ils étaient énormes! Les larves de coléoptères Lucane cerf-volant (Lucanus Cervus), sont d’environ 7 cm de long, gras comme mon pouce, et, si vous êtes un cochon, Miam, Miam!

La larve blanche, translucide à tête orangée, saproxylophage (qui consomme uniquement du bois mort), se nourrirait durant 3 à 6 années (!) de bois mort ou pourrissant, jusqu’à atteindre 8 à 10 cm pour les larves mâles.

Le moment venu, elles s’enterrent et se confectionnent une loge à leur mesure. Elles s’y transformeront en nymphes, puis en insectes parfaits l’automne venu, mais ces derniers n’émergeront qu’au début de l’été suivant. Une fois métamorphosé en scarabée, la larve vit sur ses réserves jusqu’à l’accouplement et, apres, la mort. Le scarabée adulte peut toutefois se nourrir de nectar, de fruits, et de la plaie des arbres.

L’espèce est actuellement protégée mais continue à se raréfier géographiquement, en gardant des poches de présence. Le lucane cerf-volant est inscrit à l’annexe II de la directive européenne “habitats faune flore” de 1992.

Pin It on Pinterest

Share This