LA FERME

IMG_0683L’OLIVERAIE                                        

L’Histoire

La bastide située aux Escavalins dont le nom provençal au moyen âge était Morsum Cavallinum, est une des trois anciennes bastides situées dans un petit village provençal du nom de Belgentier.

C’est certainement grâce à une falaise en forme de cirque protégeant le domaine du mistral et d’une source naturelle qui coule toute l’année, même en période de sécheresse, que la terre est fertile et riche et que les oliviers et les arbres fruitiers étaient déjà cultivés aux Escavallins depuis des siècles.

La chambre d’agriculture du Var a confirmé que certains oliviers de la propriété ont été plantés il y a environ 1,000+ ans!

Concernant les restanques (les murs des terrasses en pierres), la légende dit qu’elles ont été construites par les bagnards incarcérés à la prison de Toulon durant la période Napoléonienne.

A l’entrée et sur les hauteurs du domaine on peut distinguer, d’un côté, la Méditerranée et de l’autre côté le domaine du Monastère de la Chartreuse situé sur la commune de Méounes les Montrieux.

A l’arrière de la bastide 3,000 ha de forêt domaniale protégée avec de nombreux départs de randonnées dont le GR09.

Belgentier est un charmant petit village provençal qui compte 2,000 habitants, situé dans la vallée du Gapeau, autrefois célèbre pour ses tanneries, papeteries et fabriques de chocolat.

 

La Rénovation

Nous sommes arrivés aux Escavalins en 2004 quasiment abandonné depuis 50 ans suite au gel dévastateur de février 1956 qui avait entrainé la mort de 80% des oliviers du Var.

Dès notre arrivée, nous avons commencé à défricher, débroussailler, couper les pins qui avaient poussé en anarchie autour des oliviers. Nous avons découvert et arraché les souches des oliviers morts à la suite du gel.070304 G & William, planting, top of Vallon

Nous avons remis en état les champs et la piste en enlevant des tonnes de pierres qui par la suite nous ont servi à rénover les restanques retrouvées en très mauvais état. Ce travail continue toujours aujourd’hui.

Après avoir nettoyé en profondeur les champs, nous avons replanté 2,000 oliviers de variétés diverse et aux conditions de plantation conforme aux règles de l’appellation d’origine contrôlée (AOC) “Huile d’Olive de Provence”. On était abonné à la AOC et nous avons fait notre première huile “AOC Huile d’Olive de Provence, Vierge Extra” en 2010.

La Progression

En 2010, une partie de notre commune de Belgentier, incluant les Escavalins, a été déclarée faire partie de Natura 2000, zone protégée par l’Europe qui demande un engagement envers la biodiversité et la protection de la nature.

En dehors d’un diplôme en agriculture qu’un de nous a obtenu en Angleterre, à notre arrivée en France, nous avons assisté à des cours principalement basés sur la culture de l’olivier (taille, transformation, et dégustation), et obtenu nos diplômes décernés par la chambre d’agriculture du Var.

Nous avons également passé nos permis de chasse, ce qui nous a valu une bonne entente avec les chasseurs, malgré le fait que nous leur interdisons de chasser les oiseaux sur notre domaine.

En 2004, à notre grand étonnement, toutes sortes d’espèces d’oiseaux avaient disparus du domaine mais, aujourd’hui nous avons la chance et une grande joie d’admirer un couple d’aigles Bonelli, avec un cri étrange, des rapaces tels que buze, épervier, la nuit le hibou grand duc, toutes sortes de petits oiseaux et le plus sympathique, le rossignol qui nous séduit par son doux chant entendu les nuits d’été.

A la tombée de la nuit, dans le domaine et autour de la bastide, nous apercevons très régulièrement, sangliers, chevreuils et renards.

Nous autorisons la chasse aux sangliers, en surpopulation dans notre région, et coupables de dégâts très importants à nos cultures et nos très anciennes restanques.

Développement depuis…

Notre domaine est dans un endroit très priviligié, éloigné de quelques kilometres autour de toute touche humaine. Donc, évidemment nous avons toujours utilisé l’approche Bio pour garder cette richesse naturelle. En 2014, nous avons commencé la procédure pour le label Bio, mais ils ne comptent pas ce que nous avons fait avant cet enregistrement et nous sommes obligé quand même d’être patient de poursuivre les trois ans pour la conversion à Bio complête. A partir de aujourd’hui nous considérons notre statut Bio plus important que d’être AOC.

Des autres développements…

  • l’augmentation de notre hangar agricole pour installer notre propre moulin, pour presser nos olives dans le domaine. Ce hangar a aussi une laboratoire pour l’embouteillage de notre huile, notre atelier de la ferme, les outils agricoles, et un excellent gymnase que est également dispo pour nos clients!
  • la renovation d’une zone boisée juste derrière la maison pour la production des truffes (melanosporum et estivum)
  • On commence une production modeste de safran.
  • Quelques ruches pour la production de notre propre miel, qui nous permets aussi de valoriser le fait que cet endroit n’a jamais été pourri par les produits chimiques et donc nous faisons ce qu’on peut pour la préservation des abeilles.

Activités sur le Domaine durant l’année

Rénovations des restanques (qui sont souvent endommagées par les sangliers), débroussaillage, défrichage des champs et sous bois, nettoyage aux pieds des oliviers, tailles, préparation du système d’irrigation, traitement des oliviers avec de l’argile biologique “kaolin” contre “la mouche de l’olivier” et en automne la récolte des olives.

La récolte de nos olives est en novembre; la recherche des truffes se passent en hiver entre novembre et fevrier; on récolte le safran en automne

  • Achat du domaine les Escavalins.

  • L’interdiction en Provence de faire du feu est levée et nous commençons a débroussailler puis restaurer les oliviers centenaires autour de la bastide.

  • Rénovation de la bastide.

  • Plantation de 125 jeunes oliviers autour de la bastide.

  • Nous avons préparé plus de 5 hectares de l’entrée du Domaine des Escavalins à la bastide pour planter de jeunes oliviers.

  • Plantations de 1800 oliviers suivant le cahier de charge de l’AOC Huile d’Olive de Provence.

  • Nous débutons dans la location de notre Gîte.

  • Récolte de plus d’une tonne d’olives!

  • Restauration du Cabanon a côté de la bastide.

  • Récolte de 3 ½ tonnes d’olives (!) et nous achetons notre première cuve de 500l.

  • Début des travaux et préparations dans les bois derrière et autour de la bastide afin de favoriser la pousse des truffes.

  • Catastrophe pour la récolte d’olives en France et en région méditerranéenne (mauvaise floraison suivi par une invasion historique de la mouche de l’olivier). Pas de récolte au Escavalins!

    Nous prenons la décision d’arrêter avec l’AOC et commençons la procédure durant 3 ans de conversion ver le BIO.

    Les travaux commence pour préparer le hangar derrière la bastide pour y installer notre propre moulin et laboratoire de transformation.

  • Installation de notre moulin à huile au domaine

Pin It on Pinterest

Share This